le phaleriste-amateur


Les Varientes sur un sujet


Médaille commémorative

De la campagne du Soudan

1892



 

Bien que ne possédant pas de caractère officiel, une médaille que l’on peut appeler « médaille commémorative de la campagne du Soudan » existe bel et bien. Malgré sa similitude avec celle de la première expédition de Madagascar et celle du Dahomey, aucun décret ne texte réglementaire ne font mention de sa création.

 

 

Madagascar

Collection phaleriste amateur


Dahomey


Son existence est uniquement due à l’initiative (anticipée) d’un fabricant privé.

Malgré le décret du 24 novembre 1892 instituant la médaille du Dahomey prévoyant que celle-ci s’appliquerait également aux opérations menées pendant la même période sur les territoires soudanais, les troupes du Soudan ont été privées de « leur médaille », alors que leurs voisins, au Dahomey, avaient la leur.


  

Collection phaleriste amateur

On peut dès lors facilement imaginer que le projet d’une médaille du Soudan, simple à réaliser (puisque semblable à celle du Dahomey), ait trouvé un fabricant, que quelques exemplaires aient été frappés et qu’un ruban ait été spécialement tissé.


  

Médaille du Dahomey, 1892, frappe privée en maillechort, le revers présente la seule légende «DAHOMEY 1892», bélière tubulaire

 

   

Argent frappé, maillechort  fonte d'argent,  bélière olive, bélière cylindrique, bélière tubulaire

https://la-phalere.com/

  Poinçon au cygne, sans poinçon

 

Cette médaille, au coin de Dupuis, se différencie des médailles de Madagascar et du Dahomey d’une part, par son ruban jaune orangé portant une large raie noire en son milieu et, d’autre part, par le mot « Soudan » inscrit à son revers ainsi que l’absence de signature.


  

Fabrication ancienne en argent (contrôle «hure de sanglier»), mais variante inhabituelle, l'entourage de lauriers sans listel (d'où son petit diamètre), et la frappe mate, poinçonnée de la Maison Arthus Bertrand, l'effigie de l'avers sans la signature de Dupuis, au revers Soudan

 


 

La création de la Médaille coloniale au mois de juillet 1893 a supplanté le projet d’une médaille commémorative spécifique pour la campagne du Soudan. Mais il faudra tout de même attendre le 22 février 1896 pour qu'une agrafe « Sénégal-Soudan » soit créée, pour être portée sur le ruban de la Médaille coloniale et pour récompenser, avec un large effet rétroactif, les soldats ayant pris part aux opérations menées par la France dans cette zone de l’Afrique occidentale. Cette agrafe sera remplacée en 1900 par celle intitulée « Afrique-Occidentale française ».